Zéro déchet

Ma salle de bain zéro déchet

Une salle de bain zéro déchet

J’avais hâte de vous présenter mes astuces pour tendre vers une salle de bain zéro déchet. J’ai toujours eu énormément de produits dans cette pièce avec des étagères et un rebord de baignoire pleins à craquer !… #truestory Depuis que j’ai débuté ma transition vers un mode de vie plus responsable il y a bientôt un an, j’ai revu mes différentes routines beauté et accessoires afin de réduire mes déchets et le plastique de cet endroit de la maison.

Cette publication contient des liens d’affiliation pour aider ce blog à vivre. Pour en savoir plus sur les liens d’affiliation, cliquez ici.

Je vous ai récemment parler de mes routines beauté mais pas encore des accessoires écolos que j’utilisais pour effectuer mes soins pour chaque partie de mon corps. Voici tout ce qui a changé ces derniers mois et je vous explique en quoi ce sont des choix raisonnables et abordables, que l’on pourrait tous rapidement adopter !

CHEVEUX

J’ai troqué mon peigne en plastique contre un joli peigne en bambou. En terme d’utilisation cela ne me change absolument rien en revanche, le recyclage ne sera pas le même. C’est un accessoire que l’on peut garder à vie, il convient seulement de le nettoyer de temps en temps pour enlever la pollution qui s’accumule dessus, tout comme le reste de nos  accessoires cheveux. Je laisse tremper mes élastiques, barrettes, peignes, dans une bassine avec de l’eau et du vinaigre blanc toute une nuit avant de les récupérer propres le lendemain.

Article lié : Ma routine capillaire saine

Une salle de bain zéro déchet

VISAGE

Pendant des années, j’ai jeté une quantité immense de cotons pour me démaquiller quotidiennement. On sait pourtant que les cotons jetables sont nocifs pour l’environnement, la culture du coton étant l’une des plus polluantes et consommatrices d’eau. De plus, on en achète souvent en lots (emballés dans des sachets en plastique), on ne les utilise qu’une fois avant de les jeter à la poubelle, et on en rachète deux mois plus tard… Autant de raisons qui poussent à adopter rapidement les cotons lavables.

J’ai payé 4€ pour 4 cotons lavables et je n’ai pas besoin d’en avoir plus. Comme je fais des machines tous les deux-trois jours, 4 me suffisent amplement en les utilisant des deux côtés, soit un par jour. Je suis aussi satisfaite de ce changement d’habitude, certes ce n’est pas aussi doux que du vrai coton, (peut-être est-ce dû à ceux achetés et qu’il existe mieux sur le marché) mais le simple fait de ne plus les jeter après chaque utilisation me procure une grande satisfaction.

Article lié : Ma routine visage saine et naturelle

salle de bain zéro déchet

BOUCHE

J’ai changé nos brosses à dents habituelles en plastique pour du bambou que je pourrais recycler en fin de vie, une fois les poils enlevés avec un ciseau ou une pince à épiler. Les miennes viennent de chez OrganicBasics*, une marque de fair fashion dont je vous reparlerai plus en détail très prochainement. Même si la prise en main diffère légèrement de celles en plastiques, elles sont très agréables à utiliser ! 

Pour le dentifrice, j’ai opté pour un dentifrice solide à la menthe poivrée de chez Lamazuna. C’est un produit vegan, 100% d’origine naturelle, qui dure aussi longtemps que deux tubes de dentifrice. Une fois qu’il est terminé, il suffit de jeter le bâtonnet au compost dans un objectif zéro déchet. La boîte en carton est également biodégradable, donc compostable grâce aux encres végétales utilisées pour l’imprimer ainsi qu’à son vernis non toxique.

Une salle de bain zéro déchet

Une salle de bain zéro déchet

OREILLES

J’utilise désormais un oriculu. Un Ori-Cu-Quoi ?! Un cure-oreilles écologique en bambou comme vous pouvez le voir à côté du peigne sur la photo ci-dessus. C’est sans doute le nouveau geste dont j’ai encore le plus de mal à m’habituer. Je trouve les cotons tiges classiques bien plus agréables, on ne va pas se mentir. En revanche, quand on sait que ces derniers finissent par se retrouver dans les milieux aquatiques, avec à la clé, de sérieuses conséquences sur la faune et la flore, cela vaut le coup de s’habituer à ce nouvel accessoire ! Adieu les bâtonnets ouatés à vie et merci les économies. Cet instrument nous vient du Japon et de Chine, où il est utilisé par toute la population. C’est également bon pour la santé car à la différence des bâtonnets, il empêche la formation de bouchon. 

Comment avoir une salle de bain zéro déchet ? 🚿🛁 #ZeroDechet Cliquez pour tweeter

MAINS

Exit la bouteille en plastique remplie de produits chimiques sur le rebord du robinet et bonjour le savon solide qu’il soit de Marseille ou fait par un artisan local. D’autant que les blocs de savon durent bien plus longtemps. Évidemment pour réduire ses déchets, il faut veiller à l’emballage avec lequel ils sont fournis. On préfère le carton au film en plastique.

Article lié : 10 conseils pour réduire ses déchets

FÉMINITÉ

J’utilise une coupe menstruelle qui limite à 70% mes déchets de ce côté là. J’ai encore une petite marge de progression car je ne l’utilise pas la nuit. C’est déjà une grande première étape vers la réduction des déchets dans la salle de bain. Si vous ne deviez retenir ou appliquer qu’un seul conseil, ce serait sans doute celui-ci !

Article lié : J’ai testé la Mïu Cup !

CORPS

La fouta n’a pas vraiment de lien avec le zéro déchet mais c’est également quelque chose qui me tenait à coeur de changer. Ce que j’aime par dessus tout avec cet article c’est son côté multi fonction. A la fois serviette de plage, de piscine, salle de bain mais aussi en paréo, plaid, jeté de canapé, de lit, chemin tables, nappe… En plus d’être douce, souple et très absorbante, elle est bien plus légère qu’une serviette éponge, idéale quand on part en voyage. Je suis vraiment fan de ce produit tunisien en été grâce à sa rapidité de séchage et je pense qu’en hiver, j’apprécierais l’absence des mauvaises odeurs de serviette humide.

Il y avait un dernier point qu’il me fallait encore améliorer, ce n’est pas un accessoire mais ça reste dans la logique d’utiliser des produits bien moins nocifs, il s’agit du déodorant. Rien de plus simple qu’utiliser un peu de bicarbonate de soude sur des aisselles légèrement humidifiées, après la douche. Honnêtement, j’ai été surprise de voir à quel point c’est bien plus efficace au niveau des odeurs que des déodorants classiques ou encore la pierre d’alun. L’avantage du bicarbonate c’est qu’il n’empêche pas la transpiration de sortir et qu’il n’est pas non plus abrasif. Vous pouvez l’utiliser sans danger, c’est une vieille recette de grand mère. 😉 Vous pouvez l’acheter dans n’importe quelle grande surface ou en pharmacie, privilégiez le fin. J’en dispose dans un pot en verre que je laisse à disposition sur mon étagère.

Article lié : DIY : gommage pour le corps au café

Une salle de bain zéro déchet

salle de bain zéro déchet

LE MOT DE LA FIN

Comme pour le reste, posséder des choses que l’on ne jette plus dans notre poubelle et qui nous font réaliser des économies au quotidien sont désormais pour moi une priorité.

J’en ai déjà parlé avec ma routine pour faire la vaisselle en mode zéro déchet, et là encore ce qui me frappe, en plus d’être bien plus respectueux pour notre environnement et nous-mêmes, c’est l’esthétique. Supprimer progressivement le plastique de nos vies, rend notre intérieur plus beau et naturel ce qui nous y fait nous y sentir encore mieux !

Un dernier avantage à ce changement d’habitudes c’est que je n’ai plus de poubelle dans ma salle de bain, chose qui m’était inconcevable il y a encore quelques mois. Aujourd’hui, les seuls déchets que je produis dans la salle de bain sont mes cheveux après la douche. D’autant que les produits et accessoires utilisés sont moins nocifs pour nous c’est donc une opération 100% gagnante. Il y a certes un petit investissement de départ qui reste assez dérisoire et se rentabilise très rapidement.

Cela va de pair avec un minimalisme où j’ai de moins en moins besoin de beaucoup de produits pour prendre soin de moi. C’est une grande économie de temps lorsque je dois faire ma valise pour partir en voyage. Je ne me déplaçais jamais sans trois grosses trousse de toilette auparavant alors qu’à présent, une seule suffit ! 🙂

Quelles sont vos habitudes responsables dans la salle de bain ?

une salle de bain zéro déchet

 

*Produits offerts par la marque

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le / Enregistrez-le sur Pinterest !

une salle de bain zéro déchet

Partager sur
Post précédent

Psst, ces articles devraient te plaire !

Pas de petit mot

Laisser un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.